L’ANADER DRESSE LE BILAN DU PURGA-COVID19 A YAMOUSSOUKRO   -    Par : Muriel Gauze/ DCRP

Après bientôt une année de mise en œuvre du Programme d’Urgence du Secteur de l’Agriculture (PURGA-COVID 19), l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) organise un atelier à Yamoussoukro afin de dresser le bilan à mi-parcours de ce programme. Pendant cinq (5) jours, soit du 08 au 12 mars 2021, plus de 40 experts venant de la direction générale et des directions régionales de l’Agence plancheront sur la qualité des résultats obtenus dans le cadre de la sécurité alimentaire particulièrement en cette période de la COVID-19.
Ainsi, après la cérémonie d’ouverture, les différents responsables de mise en œuvre des volets maïs, banane plantain, manioc et cultures maraichères ont présenté les résultats de leurs activités. On en retient que, au niveau de la Direction Marchés et Moyens Généraux (D2MG), 22 marchés ont été prévus au plan de passation de marchés et éclatés en 33 marchés au cours de son exécution. Ces marchés ont concerné les acquisitions d’intrants, de semences, de matériels roulants et de matériels agricoles.
A titre d’illustration, l’on note que, concernant les intrants, ce sont 1 515 150 kg de NPK 15-15-15 qui ont été livrées sur 1 499 994 kg de prévus. Pour le petit matériel, ce sont 9 878 arrosoirs de livrés sur 10 005 prévus. Sur 4 186 pulvérisateurs attendus, 3 829 ont été livrés. Concernant les bâches de séchage, les 1 668 prévus ont été livrés en totalité.

Au niveau des semences, ce sont 143 800 grammes de piment livrés sur 299 998 grammes prévus. Pour les semences d’aubergine africaine, 190 700 grammes ont été livrés sur 199 998 prévus. Pour le gombo, ce sont 2 495 900 grammes qui ont été livrés sur une commande de 2 500 000 grammes, etc. En outre, le Directeur des Marchés et des Moyens Généraux de l’ANADER a relevé quelques difficultés auxquelles ces activités ont été confrontées, notamment, le transport dans les différentes Zones de développement de l’ANADER. On a noté que quelques différences entre les quantités passées et celles reçues pour lesquelles des actions sont entreprises avec le fournisseur en vue d’apporter les corrections qui s’imposent.
Par ailleurs, ce projet a permis l’acquisition des matériels en vue de renforcer les capacités des agents de mise en œuvre, avec 24 ordinateurs et 100 tablettes livrés.
Au-delà des acquisitions d’équipement et d’intrants, l’atelier a également planché sur les résultats techniques du PURGA-COVID19. Aussi, la Coordination Nationale Racine Tubercule et Plantain (RTP) de l’ANADER a-t-elle présenté, entre autres, les actions de soutiens à la production. Pour le volet banane plantain, 2 858 133 vivo plants/rejets parés ont été achetés et distribués aux producteurs de bananiers plantains dans 28 zones ANADER.

Concernant le volet manioc, les activités ont concerné 49 Zones de développement de l’ANADER.
A l’issue de ces premières présentations, la question des résultats des productions a été abordée. Pour l’heure, bien que les activités de récoltes se poursuivent, l’atelier a relevé certaines difficultés dans la mise en œuvre du PURGA-COVID19. Ce sont entre autres, les perturbations pluviométriques, les inondations de sites agricoles, la sécheresse précoce etc, du fait du changement climatique, la qualité non reprochable de certaines semences découverte après les tests de germination effectués par les techniciens de l’ANADER, etc.
Rappelons que le PURGA-COVID19 est un programme initié par le Gouvernement pour soutenir le secteur agricole face aux menaces que faisait courir la pandémie à Coronavirus sur la sécurité alimentaire dans notre pays. Cet atelier qui se tient sous la présidence de Mme le Directeur Général-Adjoint de l’ANADER, Nicole Aphing-Kouassi, prend fin le vendredi 12 mars 2021.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI