INTERVIEW AVEC MADAME NANGBOTO LUCIE, AGENT DE L’ANADER ET EXPERTE EN INGÉNIERIE DU GENRE        Par : Dibi Stéphane (CCRPM)

La promotion du Genre est de plus en plus exigée dans les programmes de développement. En effet, les inégalités entre les sexes constituent une réalité qu’il convient de prendre en compte dans la marche vers le développement durable et équitable. L’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), entreprise citoyenne a très tôt pris en compte cette réalité dans son fonctionnement en se dotant d’une Direction en charge du Genre et tout récemment d’une académie dédiée à cette thématique. Ainsi, certains agents ont entrepris de suivre des formations afin d’être des spécialistes en matière de Genre. C’est le cas de Madame NANGBOTO Lucie qui est aujourd’hui titulaire d’un diplôme d’experte en ingénierie du Genre après une formation à la Chaire UNESCO. L’équipe de la DCRP s’est entretenue avec elle. Interview


INTERVIEW COMITE DE DIRECTION

1° Qu’est-ce qui vous a motivé à vous inscrire à cette formation de la Chaire UNESCO ? Est-ce vos activités au sein de l’ANADER ou une aspiration personnelle (décrire votre parcours à l’ANADER) ?
Recrutée en 2002 comme sociologue dans une équipe de planification locale, j’ai mené durant neuf (9) ans des activités sur le terrain relatives à des projets de développement communautaire dans le cadre de la mise en œuvre de projets à la suite des conventions entre l’ANADER et l’Etat de Côte d’Ivoire, des Conseils Régionaux et des mutuelles de développement…
En 2012, à la création de la Direction de la Formation et de la Documentation (DFD) délocalisée au Centre de Formation de Bingerville La Mé, j’ai été cooptée pour faire partir de l’équipe qui avait à charge de relever le challenge allié à cette nouvelle Direction en tant que chef de cellule de la Documentation. Par ailleurs en tant que point focal Genre à la DFD, j’ai voulu donner une nouvelle orientation à ma vie professionnelle d’où la nécessité de suivre cette formation en Ingénierie du Genre et Développement afin de renforcer mes connaissances dans ce domaine pour mieux exécuter la mission qui m’a été confiée.

2° Quel est l’enjeu d’une telle formation tant au niveau personnel qu’au niveau de l’entreprise ?
C’est la concrétisation d’un rêve professionnel qui dans un premier temps me procure une satisfaction personnelle. Sur le plan professionnel, c’est pour apporter mon « grain de sel » dans la volonté de l’ANADER de contribuer à la promotion du Genre dans son fonctionnement, ainsi que dans ses interventions à travers les projets et programmes de développement.

3° Comment appréciez-vous aujourd’hui votre parcours au cours de cette formation ?
Je suis satisfaite d’avoir fait partie des 44 impétrants retenus sur 444 dossiers de candidature enregistrés et exploités ; l’expérience pratique de terrain, a été pour beaucoup dans le choix de mon dossier. C’est une formation qui regroupe des cadres de tous les domaines professionnels. Elle est enrichissante pour les participants à travers le partage d’expériences entre les différentes spécificités professionnelles. La difficulté majeure rencontrée, est la survenue de la maladie de la COVID- 19, qui a suscité la modification de la méthodologie de diffusion du cours.
Les cours en présentiel ont été remplacés par les vidéos conférences. Ce changement inattendu a bouleversé nos attitudes car les soucis de connexion et d’adaptation à cette nouvelle donne ont un peu perturbé la formation mais avec le temps, nous avons réussi à nous en accommoder.
Ce que je retiens de cette formation c’est l’humilité des auditeurs et auditrices, car malgré les différences de statut social, nous avons su créer une famille au sein de laquelle la solidarité et la charité sont de mise.

4° Comment cette formation va impacter votre parcours professionnel ?
Cette formation a renforcé mes compétences en matière de Genre. Les connaissances acquises ont davantage ouvert mon esprit, changé ma perception, modifié mon attitude et enrichi mon aptitude en matière de Genre et Développement.
Ayant été désignée point focal genre à la DFD depuis 2 ans, nous n’avions pas eu de formation de mise à niveau et il était difficile pour moi de mener à bien les activités liées à cette tâche. Ainsi, avec cette formation, je viens d’acquérir des connaissances et des outils pour mieux appréhender le Genre et apporter ma pierre à l’édifice ANADER.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI