DRCO : LES PRODUCTEURS DE MAÏS FORMES SUR LA STRATEGIE DE GESTION DURABLE
DES ELEMENTS NUTRITIFS BASES SUR LE CONCEPT DE 4B
Par : SILUE Bêh, PFCRP/ DRCO

Du 17 au 19 septembre 2019 à l’Hôtel AKAKRO de Daloa s’est déroulée une session de formation des producteurs de maïs avec pour thème : « stratégie de gestion durable des éléments nutritifs basés sur le concept de 4B ». La formation a été organisée par la Fédération des Maïsiculteurs de Côte d’Ivoire (FEMACI) avec l‘appui technique de la Direction Régionale du Centre-Ouest.
Tenu en présence de Madame KADIO, Directeur Régional de l’Agriculture et de Mme KABORE, Directeur Régional de l’ANADER, l’atelier de formation a réuni 52 participants venus de trois régions (Gbèkè, Haut Sassandra et Marahoué).
A l’entame de la formation, les deux directeurs en charge de l’agriculture dans le Haut Sassandra ont félicité les initiateurs de la formation. Pour ces partenaires techniques du monde rural, une formation n’est jamais de trop pour les producteurs en général et ceux du maïs en particulier.


Car, cette fraction de producteurs est très importante puisqu’elle nourrit non seulement ces acteurs mais également la population ivoirienne. Cette formation est donc la bienvenue, selon les initiateurs. Elle permettra de produire un maïs de qualité et en quantité tout en respectant les conditions de protection de l’environnement. De ce fait, les participants ont été invités à suivre avec intérêt les différents modules de la session.
A la suite de la cérémonie d’ouverture de la session de formation, Dr AMOUSSOU a déroulé quatre modules. Il s’agit :
• Module 1 : la nutrition de la plante,
• Module 2 : la fertilité des sols,
• Module 3 : option de gestion de la fertilité des sols,
• Module 4 : la gestion durable des éléments nutritifs basée sur le concept de 4 b.

Après avoir définit la notion de nutrition, le formateur a indiqué qu’il faut bien nourrir la plante dans le but d’améliorer sa croissance en vue d’augmenter la qualité des produits récoltés. Pour cela, certains éléments sont nécessaires à apporter. On note essentiellement le NPK, qui favorise la croissance, la fructification et le développement racinaire.
Il a précisé qu’une chose est de bien nourrir la plante, une autre est de savoir comment la nourrir. A cet effet, le formateur a exhorté les producteurs de maïs à pratiquer le concept des 4B ; c’est à dire apporter la Bonne dose d’engrais, la Bonne source d’engrais à apporter, le Bon moment, le Bon endroit. C’est à ce titre que l’ANADER en tant que structure de vulgarisation des bonnes pratiques agricoles occupera une place de choix pour la conduite efficace de la phase pilote. L’on note par ailleurs que l’ANADER a joué un rôle primordial dans la mise en place de l’union des sociétés coopératives de productions de maïs du Haut Sassandra.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI