L’ANADER SENSIBILISE LES PRODUCTEURS DE LA REGION DU PORO SUR LA QUALITE DE LA NOIX DE CAJOU

La Journée du Vendredi 17 Aout 2018 a été marquée par un atelier de sensibilisation des producteurs de noix de cajou de la région du Poro sur la qualité de la noix de cajou, organisée et animée par l’ANADER.
En effet, dans le cadre des actions du Projet de conseil agricole dédié aux producteurs d’anacarde initié par le Conseil du Coton et de l’Anacarde en vue de développer cette filière et mis en œuvre par l’ANADER, les bonnes pratiques agricoles sont enseignées aux bénéficiaires à travers plusieurs outils ( champs-écoles paysans, parcelles de démonstrations, unités de démonstrations, radios de proximités…) depuis quatre ans déjà. Si ces formations ont considérablement contribué à l’amélioration de la productivité par de meilleurs rendements et de plus grandes productions, il n’en est pas encore ainsi pour la qualité. Bien au contraire, celle-ci a atteint un niveau très critique au cours de cette campagne avec pour conséquence négative la mévente de la production.
C’est pour prévenir une telle situation pour les campagnes à venir que l’ANADER, à travers sa Coordination Nationale chargée des Filières Coton, Anacarde, Mangue et Foresterie (CNFCAMF), a animé cette séance de sensibilisation qui s’est tenue au Centre Culturel Womiengnon de Korhogo, dans une salle comble avec plus de 250 participants.
La cérémonie présidée par le Préfet de Région représenté par son Secrétaire, a été rehaussée par la présence de plusieurs autres autorités administratives, politiques et techniques notamment les Sous-préfets de de Korhogo et de Koni, les Représentants du Président du Conseil Régional du Poro et du Maire de la Commune de Korhogo, le Directeur Régional Nord de l’ANADER, le Délégué Régional du Conseil du Coton et de l’Anacarde, le Représentant du Directeur Régional du MINADER.
Au cours de cette « Journée Qualité », outre les allocutions des officiels lors desquels chaque intervenant a rappelé l’importance de la filière anacarde et surtout son rôle dans le développement de la région du Poro avant de démontrer la nécessité de faire de produire du cajou de qualité pour des prix compétitifs, un sketch présenté par les producteurs a mis en exergue les thèmes permettant d’obtenir du cajou de bonne qualité. Il s’agit des thèmes sur :
- Le ramassage et la séparation de la noix de la pomme avec la ficelle tous les jours ;
- Le séchage et le triage;
- Le conditionnement dans les sacs jute offerts par le conseil coton anacarde ;
- Le stockage sur palette dans un magasin bien aéré.
L’élément clé a été la présentation de la Coordination Nationale chargée des Filières Coton, Anacarde, Mangue et Foresterie (CNFCAMF) qui, partant des objectifs du Projet, a fait un bilan des résultats à l’issue de trois années d’exécution avant d’aborder les difficultés vécues au cours de la présente campagne, liées pour la plupart à la mauvaise qualité. Aussi, a-t-il profité pour informer l’assistance sur les bonnes pratiques garantissant la bonne qualité.
Les échanges, nombreux et enrichissants, qui ont suivi cette présentation ont démontré, s’il en était encore besoin, l’opportunité d’une telle action en faveur du monde agricole de manière générale et plus particulièrement pour les producteurs d’anacarde, culture de lance du Grand Nord.
C’est pourquoi, à l’unanimité, les participants ont adressé des remerciements à l’ANADER et des encouragements dans leur mission d’appui au monde rural pour l’amélioration de ses revenus et de ses conditions de vie.
L’on retiendra également l’engagement fort des producteurs à appliquer effectivement les conseils sur les bonnes pratiques agricoles dispensés par l’ANADER pour améliorer de manière tangible la qualité du produit.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI