LA DIRECTION REGIONALE NORD A L’ECOLE DE LA CULTURE DE L’ARTEMISIA                Par :Lago Franck / PFDCRP

Les 03 et 04 Juin 2020, la Direction Régionale Nord (DRN) a participé, à une session de formation sur la culture de l’Artemisia et sa transformation en produit consommable, à l’Université Péleforo Gon Coulibaly de Korhogo (UPGCK).
Cette initiative qui vise à permettre à l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) de s’approprier les techniques de production et de transformation de cette plante médicinale, s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre le paludisme, l’un des programmes majeurs de l’axe 2 du Programme de Travail et de Budget Annuel (PTBA) 2020 portant sur « l’Appui à la santé communautaire ».
En effet, à l’issue d’une séance de travail, suscitée par le Directeur Général de l’ANADER, entre le Professeur SILUE Souleymane, Enseignant-Chercheur à l’UPGC, principal promoteur de l’Artemisia en Côte d’Ivoire et le Directeur Régional Nord de l’ANADER, Dr Lacina COULIBALY, les deux parties ont convenu d’envisager une synergie pour la promotion de cette plante qui, bien que ne bénéficiant pas encore de toute la législation en vigueur pour les médicaments, possèderait des vertus avérées par plusieurs études scientifiques dans la prévention et le traitement du paludisme.
Ainsi, pour marquer le démarrage de cette collaboration, deux agents de la DRN, en l’occurrence le Coordonnateur Technique Régional et le Chef Section Production Végétale, ont participé à une session de formation organisée par la représentation locale de « la Maison de l’Artemisia », ONG française qui promeut la culture et l’utilisation de l’Artemisia dans le monde entier. Cet apprentissage, comprenant une phase théorique et une autre pratique sur le site de production de l’UPGCK, a permis aux participants de s’exercer à toutes les opérations de production allant de la mise en place des cultures au conditionnement en sachet à infuser.
Au terme de cette session de formation sanctionnée par une remise de diplôme et un échantillon de semences à chaque participant, le promoteur, après avoir traduit sa reconnaissance à l’ANADER, particulièrement au Directeur Général et au Directeur Régional, pour l’intérêt qu’ils portent à l’Artemisia dans la lutte contre le fléau du paludisme, a souhaité que cette structure de développement rural apporte pleinement sa contribution en faveur du monde rural où cette pathologie fait souvent des ravages.
En attendant de réunir les conditions de formation en interne telle que l’installation d’une parcelle école et des infrastructures de transformation, la DRN envisage la participation d’une deuxième vague d’apprenants, à la prochaine session de formation. Par ailleurs, les échanges avec l’UPGCK se poursuivront en vue de définir une stratégie de collaboration pour la promotion efficiente de cette « solution naturelle » dans la lutte contre le paludisme en milieu rural.
Notons qu’en plus du paludisme, l’Artemisia dont deux espèces sont actuellement concernées, à savoir l’Artemisia Annua (plante annuelle originaire de Chine) et l’Artemisia afra (plante pérenne, originaire d’Afrique), entrerait à au moins 60 % dans la composition du Covid-Organics, remède malgache contre la COVID-19 et combattrait bien d’autres pathologies à savoir, les infections pulmonaires, la bilharziose, la prostate et le cancer. Enfin, elle serait la principale pourvoyeuse de l’artémisinine, constituant important de tous les médicaments antipaludéens notamment l’espèce Artemisia annua.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI