LANCEMENT DU PROJET SOJA: L’ANADER PARTENAIRE DE MISE EN OEUVRE Par : AMON OI AMON ANTOINE ALEXANDRE (PF/CRP)

LANCEMENT DU PROJET SOJA: L’ANADER  PARTENAIRE DE MISE EN OEUVRE

Répondant favorablement aux doléances des populations lors de sa visite d’Etat à Touba et Odienné, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, a décidé de relancer le Projet Soja avec un financement de 15 milliards de francs CFA au titre de la contribution de l’Etat de Côte d’Ivoire. Monsieur KOBENAN Kouassi Adjoumani, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural dans le cadre de la mise en œuvre de la phase pilote du projet a identifié l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), pour conduire les activités d’appui-conseil et d’encadrement technique des producteurs.
Ainsi s’est tenue, le 25 octobre 2019 dans la région du Bafing, la cérémonie de Lancement du « Projet Soja » en présence du Ministre auprès du Premier Ministre Chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, de Dr Sidiki CISSE, Directeur Général de l’ANADER, de Monsieur DOSSO Issoufou, Directeur Régional Ouest de l’ANADER, des Chefs de Zone ANADER de Touba et d’Odienné, du Corps Préfectoral, des cadres de la région et de plusieurs Sociétés Coopératives.

LANCEMENT DU PROJET SOJA: L’ANADER  PARTENAIRE DE MISE EN OEUVRE

Ce projet, exécuté sur une superficie de 1 600 hectares dont 800 hectares dans la Région du Bafing et 800 hectares dans la Région de Kabadougou, a pour objectifs, la lutte contre la pauvreté et la contribution à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations à travers un soutien d’urgence de l’Etat par la fourniture des moyens de production et l’appui conseil au profit des producteurs.
. Il compte pour la population d’importants enjeux dont la construction d’une usine de transformation de Soja Enfin la cérémonie s’est soldée par une visite de terrain sur la parcelle mécanisée de 250 hectares de Maïs d’un producteur de la Région.
Notons, le projet de développement de production de soja, riz et maïs, dénommé « Projet Soja », d’un coût de 41.052.000.000 F CFA avait été mis en place dès 1989 en vue de réduire les disparités régionales, lutter contre la pauvreté en milieu rural et l’exode rural des jeunes, contribuer à l’autosuffisance et à la sécurité alimentaire. Avec l’arrêt des financements de la BAD en 2000 et la crise militaro-politique qu’a connue le pays, les activités du projet se sont arrêtées en 2002.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI