CEREMONIE DE REMISE D’EQUIPEMENTS : L’ANADER ET L’UNICEF SOUTIENNENT LES ENFANTS DEFAVORISES      Par : RPFCRP/ N’Guessan konan jean marc, EPL SAN PEDRO

L’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) Sud-Ouest, en collaboration avec l’UNICEF dans le cadre d’un projet a remis des kits scolaires à plusieurs enfants défavorisés au cours de cette rentrée scolaire 2018-2019.
Ce projet intitulé « Projet de Prévention, de retrait de 650 enfants victimes des pires formes de travail ou à risque et d’appui à 375 familles vulnérables dans le département de San Pedro », a permis à l’ANADER d’offrir 161 table-bancs et 198 kits scolaires des classes de CP au CE1.
La cérémonie de remise symbolique de ces équipements et fournitures scolaires a eu lieu à DJIROGNEPAHIO dans la sous-préfecture de San pedro, le Vendredi 19 Octobre 2018 en présence du sous-préfet de San Pedro, du représentant de la Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, des autorités coutumières dudit village et des enfants bénéficiaires.
Cette cérémonie est l’aboutissement d’un long processus débuté il y a de cela un an (Octobre 2017) avec l’identification des enfants victimes ou à risques des pires formes de travail au sein de 15 localités du département. Dans allocution, le représentant du Directeur Régional de l’ANADER, M KOULEI Bonfils a situé le contexte du projet et a demandé au Comité de Gestion Scolaire (COGES) de faire un bon usage des table-bancs et à exhorter les parents d’élève à laisser leur enfant à l’école plutôt que dans les plantations de cacao.
A sa suite, le représentant du DRENE, M. MONNEY Seka Blaise à remercier l’UNICEF et les parents qui ont bien voulu retirer leurs enfants des plantations de cacao pour leur laisser plus de chance de réussite. Pour clore la cérémonie le sous-préfet, M. KAPIET Koné a aussi sensibilisé les parents à faire bon usage des équipements et kits scolaires offerts. Il a adressé ses vifs remerciements à l’UNICEF et à l’ANADER pour l’initiative concertée de retrait des enfants de la cacaoculture. Il a en outre, émis le vœu de voir se perpétuer une telle synergie pour l’éradication totale du travail et des pires formes de travail des enfants dans la cacaoculture et dans les autres domaines agricoles. M KAPIET koné a par ailleurs insisté sur l’obligation de tous les enfants de 6 à 16 ans d’aller à l’école, car la place de l’enfant est à l’école.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI