ATELIER DE LANCEMENT DU PROJET DE DIFFUSION DE L’ASSOCIATION RIZICULTURE – PISCICULTURE
PAR LA TECHNIQUE DE LA JUXTAPOSITION DE L’ETANG PISCICOLE ET DU CASIER RIZICOLE     
Par : LOBE Adiko Didier, PFCRP/ DRCO

La ville de San-Pedro a été désignée pour abriter l’atelier de démarrage du projet relatif au Fonds Compétitif pour l’Innovation Durable (FCIAD), le mardi 24 septembre 2019, à la Direction Régionale sud-ouest de l’ANADER en présence du Directeur Régional de l’Agriculture, M. N’GUESSAN Koffi Marcel et le Directeur Régional de la Production Animale et Halieutique, Dr AKPESS.
Prévu pour s’étendre sur une période de 18 mois, ce projet doit se dérouler dans cinq zones à savoir San-Pedro, Soubré, Oumé, Yamoussoukro, Abengourou. En effet, après le lancement du 3e appel à projet FCIAD, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a été retenue pour la mise en œuvre du projet de diffusion de l’association riziculture – pisciculture par la technique de la juxtaposition de l’étang piscicole et du casier de riziculture.
En ouverture de l’atelier, le Coordonnateur du projet, M. ESMEL Memel Elie, Chef de Division Recherche et Développement à la direction générale l’ANADER, a situé l’objectif du projet qui est de diffuser aux riziculteurs la technique de la juxtaposition de l’étang piscicole et du casier rizicole. En d’autres termes, le projet permettra une diversification des activités des riziculteurs. En effet, en plus de l’amélioration de leur production du riz, ils pourront accroître leur revenu grâce à la pratique de la pisciculture. Enfin, il a encouragé les exploitants à participer aux différentes formations qui seront dispensées pour la mise en œuvre dudit projet dans leur région.
Le Représentant du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural dans la région, M. N’GUESSAN Koffi Marcel, a pour sa part, salué ce nouveau projet qui permettra d’améliorer les conditions de vie des populations vulnérables et contribuera à la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays, l’un des objectifs majeurs du gouvernement ivoirien. Par ailleurs, le Directeur Régional de l’Agriculture a souhaité que ce projet ne reste pas au stade embryonnaire, afin que des exploitations viables et pérennes voient le jour dans cette région.
L’atelier a été marqué par une présentation détaillée et imagée du projet, faite par M. ADOU Dominique, Coordonnateur adjoint. Sa présentation a fait l’objet d’échanges au cours desquels l’on peut retenir qu’un nombre limité d’exploitants a été choisi pour conduire le projet. Néanmoins, les autres exploitants peuvent participer aux formations en vue de reproduire eux-mêmes sur leurs parcelles. Ils bénéficieront pour ce faire de l’appui des techniciens de l’ANADER.
Clôturant cet atelier, le Directeur Régional de la Production Animale et Halieutique a souhaité plein succès à ce projet et a remercié l’ANADER pour son rôle déterminant dans l’amélioration de vie des acteurs du monde rural en Côte d’Ivoire.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI