LE CONSEIL D’ADMINISTRATION EN MISSION DE SUPERVISION DES ACTIVITES DE LA DR SUD-OUEST Par : LOBE Adiko Didier / PFCRP/DRSO - Publié le 05 Août 2022      

En marge de l’atelier sur l’initiation au séminaire stratégique à San-Pedro, le Conseil d’Administration et la Direction Générale de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) ont effectué le jeudi 4 août 2022 une visite de terrain pour se rendre compte des activités menées sur le terrain par la Direction Régionale sud-ouest de l’Entreprise.
Cette mission de supervision s’est déroulée dans la zone de développement de Soubré autour d’un centre d’intérêt cher aux pouvoirs publics ivoiriens, la lutte contre les pires formes de travail des enfants. Ainsi, ce sont trois localités qui ont été visitées par les premiers responsables de l’ANADER.
La localité de Zergbeu, située à 6 km de Soubré, sur l’axe Soubré Yabayo a été la première visitée. La mission s’est rendue dans « l’école passerelle » mise en œuvre dans le cadre du projet UNICEF et qui vise à scolariser les enfants issus de familles vulnérables n’ayant jamais été à l’école et soumis aux risques des pires formes de travail. Ce projet d’une durée de 5 ans est dans sa première phase et a permis de former 49 enfants de 9 à 14 ans, dont 28 intégreront l’école formelle et 10 des centres de formation professionnelle.

La délégation de l’ANADER s’est ensuite rendue dans la localité de Kouakoukro située à 7 km de Soubré, sur l’axe Soubré Guéyo. Dans cette localité, le Conseil d’Administration a pu se rendre sur le site d’un Champ Ecole Paysan (CEP) de 19 exploitants de cacao. Sur ce site, l’encadrement de l’ANADER a permis une hausse de plus de 60% de la production. L’accroissement de la productivité a ainsi permis une augmentation des revenus de ces cacaoculteurs vulnérables, les aidant à mieux prendre en charge leurs enfants sur le plan sanitaire et scolaire. L’on a pu noter que 51 enfants des participants au CEP ont pu être scolarisés cette année scolaire 2021-2022.

La troisième et dernière étape de la visite de terrain a mené la délégation de l’ANADER dans la localité de Kipiri dans la sous-préfecture de Grand-Zattry, située à 46 km de Soubré. Le Conseil d’Administration et le Comité de Direction ont pu s’imprégner du projet mené en collaboration avec le Bureau International du Travail et qui vise à réduire la vulnérabilité socio-économique à travers la promotion de l’amélioration des sources de revenus, l’inclusion financière, la santé et la sécurité au travail dans les communautés productrices de cacao. Ce projet a une durée de deux ans et s’appuie sur la méthode dite WIND (Work Improvment Neighbourhood Developpement) qui se traduit par l’amélioration du travail dans le cadre du développement local. Cette méthode importée du Vietnam vise à améliorer et faciliter les conditions de travail des adultes afin d’éviter des accidents qui obligeraient les enfants à travailler.
De manière pratique, cette approche a permis la conception locale d’outils et instruments avec pour objectif de réduire la pénibilité du travail. Ainsi, par exemple, des écabosseurs sont fabriqués pour éviter tout incident. Dans la même veine, des foyers améliorés ont été installés pour éviter aux femmes d’être exposées à la fumée dans leurs cuisines.

Dans toutes les localités visitées, des AVEC (Associations villageoises d’épargne et de crédit) ont été installées. Ces institutions qui sont des outils d’inclusion financière, ont permis aux plus démunis de mettre place de nombreuses activités génératrices de revenus.
A chacune de ces étapes, les responsables de l’ANADER ont pu interroger les bénéficiaires sur leur compréhension et l’impact des différents projets conduits par l’ANADER dans leurs localités respectives. Tous les récipiendaires interrogés ont dit le bien des projets en question et salué l’appui de l’ANADER qui a permis l’amélioration de leurs conditions de vie.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI