Réinsertion des ex-migrants : l’OIM et l’ANADER visitent une usine de production de bétail à Songon     -    Par : Stéphane DIBI (DCRP)

Réinsertion des ex-migrants : l’OIM et l’ANADER visitent une usine de production de bétail à Songon

Le projet OIM-ANADER pour la réinsertion socio-économique des ex-migrants continue de faire des heureux. En effet, dans le cadre de ce projet, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a été désignée par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour l’accompagnement des jeunes migrants dans l’auto-emploi par la création d’activités génératrices de revenus. L’Agence leur apporte à cet effet, un encadrement technique dans les activités de cultures maraichères, d’élevage de volailles et de lapins, la transformation de manioc ainsi que de l’arachide, et la commercialisation des produits agricoles dans plusieurs localités du pays.
Ainsi, à Adiopoto1, localité située à Songon sur l’axe Abidjan-Dabou, une unité de production d’aliments de bétail a été mise en place au profit de 10 jeunes bénéficiaires dont 6 migrants de retour et 4 membres de la communauté. Installée depuis juillet 2021, cette unité a fait l’objet d’une visite d’une équipe de l’OIM et de la Direction Générale des Ivoiriens de l’extérieur.

Réinsertion des ex-migrants : l’OIM et l’ANADER visitent une usine de production de bétail à Songon

L’objectif de cette visite selon Monsieur Richard Silué sous-Directeur à Direction Générale des Ivoiriens de l’extérieur était de s’enquérir de l’état d’avancement du projet. Après un échange avec les bénéficiaires, les visiteurs ont pu constater les différents avantages liés au projet. Aux dires de Monsieur Sylvain Kotchi, migrant revenu du Maroc, grâce à l’appui des techniciens de l‘ANADER son équipe produit 10 tonnes d’aliments par jour Poursuivant, il a indiqué que ce projet est porteur et rentable car leur marge nette est estimée à 6.000FCFA par jour.
Pour finir, il a sensibilisé les personnes désireuses de se lancer dans cette mauvaise aventure sur les risques de l’immigration clandestine et a exhorté les migrants revenus au pays à prendre leur place dans le développement de la Côte d’Ivoire.

 

 


Réinsertion des ex-migrants : l’OIM et l’ANADER visitent une usine de production de bétail à Songon

Notons que le projet de production d’aliment de bétail fait partie des AGR financées par l’Union Européenne à hauteur de 200 millions de FCFA, mises en œuvre par l’OIM et exécutées par la Zone de développement ANADER Abidjan dans le cadre de l’insertion socioprofessionnelle des ex-migrants et des jeunes de la communauté de Côte d’Ivoire.







Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI