FILIERE ANACARDE : L’ANADER RENFORCE LES CAPACITES DE 40 RADIOS LOCALES     -    Par : Dagnogo Ibrahima / PF DR NORD

FILIERE ANACARDE : L’ANADER RENFORCE LES CAPACITES DE 40 RADIOS LOCALES

Considérant que les radios locales constituent un outil important pour la vulgarisation agricole auprès des producteurs, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a organisé, du 15 au 20 mai 2022 à Korhogo, un atelier de renforcement des capacités au profit des animateurs de radios locales associées à la mise en œuvre du Projet de Promotion de la Compétitivité de la Chaîne de valeur de l’Anacarde (PPCA).
Cette session de formation conduite par la Coordination Nationale des Filières Coton, Anacarde, Mangue et Foresterie de l’ANADER a vu la participation d’une quarantaine d’animateurs issus des radios locales implantées dans les principales zones de production de l’anacarde en Côte d’Ivoire.
Ainsi, durant quatre (4) jours, cette formation a allié à la fois une phase théorique et une autre pratique sur les techniques de la culture de l’anacardier.

FILIERE ANACARDE : L’ANADER RENFORCE LES CAPACITES DE 40 RADIOS LOCALES

Au cours de la phase théorique, ce sont 11 modules traitant de diverses thématiques liées à la cajouculture qui ont fait l’objet d’enseignement. Il s’agit notamment, de la création de plantation d’anacardiers, la gestion des maladies et des insectes ravageurs, ou encore de la qualité de la noix de cajou qui ont été dispensés aux participants par Mr SORO Kolotioloma, Coordonnateur National Adjoint des filières Coton, Anacarde, Mangue et Foresterie de l’ANADER.
Quant à la phase pratique, elle a débuté en salle par une initiation des participants aux techniques de vérification de la qualité de la noix de cajou brute. Les participants se sont également exercés au calcul du « Kemel Out-turn Ratio » (KOR) qui est un indice permettant d’apprécier la qualité d’une production de noix de cajou.
Les participants se sont ensuite rendus par la suite dans une exploitation d’anacardier afin de confronter les connaissances théoriques reçues au cours de la première phase avec la réalité du terrain. Ils ont ainsi pu procéder à l’identification des maladies de l’anacardier et des insectes ravageurs, et également des arbres à élaguer ou à abattre par observation directe.

FILIERE ANACARDE : L’ANADER RENFORCE LES CAPACITES DE 40 RADIOS LOCALES

La phase pratique de l’atelier s’est achevée par une évaluation des connaissances des participants in-situ, permettant d’apprécier le niveau d’assimilation des thèmes et modules développés au cours de la formation.
Indiquons que l’objectif principal de cette session de renforcement de capacités des animateurs de radios locales vise à améliorer la fourniture du conseil agricole spécifique à l’anacarde à travers les émissions agricoles qu’ils animent dans le cadre du PPCA.
Rappelons que l’anacarde est depuis quelques années une spéculation d’enjeu stratégique pour l’Etat Ivoirien au vu des performances record enregistrées pour cette culture, avec 968 676 tonnes commercialisées en 2021 faisant de la Côte d’Ivoire, le leader mondial de la production et de l’exportation de noix de cajou. Cette position que la Côte d’Ivoire entend consolider reste assujettie au défi de la qualité de la production nationale.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI