Pause Play
Le Champ Ecole Paysan (CEP), un outil important pour la vulgarisation agricole
L'ANADER assure des productions végétales de qualité
L'ANADER se tient à vos côtés pour le développement de vos productions animales

DIRECTION REGIONALE CENTRE EST

PROJET PAIA-ID : LES RIZICULTEURS DU GBÊKÊ PARTAGENT LEUR EXPERIENCE

PROJET PAIA-ID : LES RIZICULTEURS DU GBÊKÊ PARTAGENT LEUR EXPERIENCE

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui aux Infrastructures Agricoles de la Région de l’Indénié-Djuablin (PAIA-ID), une convention avait été signée entre l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) et l’Office National de Développement de la Riziculture (ONDR). Dans sa composante B, la convention confie à l’ANADER, l’appui à l’organisation des riziculteurs et de leurs groupements en Organisations Professionnelles Agricoles (OPA), ainsi que leur formation en Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) afin d’atteindre les objectifs de productivité visés.
A cet effet, la Direction Centre-Est de l’ANADER initie des voyages d’études au profit des producteurs bénéficiaires, en vue de s’inspirer de modèles de réussite.

PROJET PAIA-ID : LES RIZICULTEURS DU GBÊKÊ PARTAGENT LEUR EXPERIENCE
Ainsi, du 12 au 14 Juillet 2017, 44 riziculteurs de l’Indénié-Djuablin se sont rendus à Sakassou dans le Gbêkê pour rencontrer la Société Coopérative des producteurs de Riz (SCOOP-CA CORISAK), un bel exemple de réussite en matière d’organisation et de production de riz.
Après les civilités au Préfet du Département de Sakassou M. COULIBALY Gando, la délégation conduite par M. TANO Koffi Kan, Chef de Zone ANADER, a pris part à une séance de travail avec la société coopérative hôte dans les locaux du Centre Culturel de la ville. Le Président de la CORISAK, M. AMAN Guillaume, révèlera que l’application des bonnes pratiques agricoles et la bonne gouvernance sont la clef du succès de leur organisation.
La visite de terrain qui a fait suite à la rencontre, a permis à la CORISAK de présenter son périmètre rizicole de 400 Ha aménagé avec un barrage d’une capacité de 8 millions de m3 permettant aux riziculteurs de la coopérative de conduire 2 cycles par an. Selon le Président de la CORISAK, l’application du Système de Riziculture Intensif (SRI) développé par l’ANADER, a permis à la coopérative d’accroitre sa productivité, passant ainsi de 3 tonnes/ha à 5 tonnes/ha.
PROJET PAIA-ID : LES RIZICULTEURS DU GBÊKÊ PARTAGENT LEUR EXPERIENCE
Rappelons que la CORISAK a vu le jour en 2009 avec l’appui de l’ANADER. Elle compte 325 membres dont 68 femmes qui, par les performances agricoles réalisées, font aujourd’hui la fierté de la région.


Flore allé Larissa SEKA/PFCRP/Abengourou






DEVELOPPEMENT DE L’INDENIE-DJUABLIN : Le conseil régional sollicite l’ANADER

DEVELOPPEMENT DE L’INDENIE-DJUABLIN : Le conseil régional sollicite l’ANADER

Le 08 juin 2017, s’est tenue dans la salle Nanan BOA KOUASSI III de l’hôtel le Royaume d’Abengourou, la cérémonie de lancement du Plan Stratégique de Développement de la région de l’Indénié-Djuablin (PSD-ID), élaboré pour être un cadre de développement planifié.
Le Président du Conseil Régional de l’Indénié-Djuablin, M.EHOUMAN Boco Hubert a tenu à féliciter l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), pour avoir répondu à l’attente du Conseil en établissant le PSD de la région. Il a en outre, souligné l’expertise de l’ANADER tant dans le monde agricole que dans divers autres domaines du monde rural. Il a enfin invité les autres Conseils Régionaux à se doter d’un PSD, outil indispensable à l’orientation stratégique de leur développement et les a assurés de la capacité de l’ANADER à les y accompagner.
A sa suite, Mme APHING-KOUASSI Nicole, le Directeur Général Adjoint de l’ANADER, représentant le Directeur Général, s’est félicité du partenariat entre le Conseil Régional et l’ANADER. Elle a ensuite réitéré la ferme volonté de l’Agence à soutenir le développement agricole et rural en Côte d’Ivoire.
M.YAO Kouassi Bruno, préfet de Bettié, représentant le Préfet de Région à quant à lui, exhorté le corps préfectoral, à s’approprier cet outil de développement qu’est le PSD. Il a également souhaité que le corps préfectoral fasse de la sensibilisation auprès des populations, afin que celles-ci s’impliquent dans ce programme et se mettent à la disposition de l’ANADER pour le développement économique et social de leur propre région.

DEVELOPPEMENT DE L’INDENIE-DJUABLIN : Le conseil régional sollicite l’ANADER
A l’issu des allocutions et de la présentation du film institutionnel de l’ANADER, deux communications ont été présentées à savoir, celle de M.ASSOI D. Patrice, Coordonnateur Technique Régional, qui a exposé sur la méthodologie de l’ANADER pour l’élaboration du PSD.
De cet exposé, l’on retient qu’au total ce sont 163 localités, 145 villages et 18 campements que l’ANADER va parcourir pour collecter des données au profit du Conseil Régional.
La seconde présentation, faite par Dr KONE Miaman, Directeur des Etudes et de la Consultance, s’est appesantie sur les rôles et responsabilités des différents acteurs de mise en œuvre du PSD.
Notons que dans le cadre de la réalisation du PSD de la région , une signature de convention s’est tenue le Jeudi 14 Avril 2016, à la salle de réunion du Conseil Régional de l’Indénié-Djuablin à Abengourou, entre la Direction Régionale Centre-Est ANADER et le Conseil Régional de l’Indénié-Djuablin. Et que le défi de l’ANADER est de produire le Plan Stratégique de Développement (PSD) de l’Indénié-Djuablin au Conseil Régional dans 120 jours calendaires.
Cette cérémonie majeure a enregistré la participation de tous les acteurs et autorités administratives à savoir, le préfet de Bettié représentant le préfet de région et tout l’ensemble du corps préfectoral de la région de l’Indenié-Djuablin, le Président du conseil général et ses conseillers, les représentants des mairies des communes d’Abengourou, Bettié, Niablé et Agnibilékro, ainsi que les représentants des autorités coutumières.
DEVELOPPEMENT DE L’INDENIE-DJUABLIN : Le conseil régional sollicite l’ANADER
Rappelons que le Plan stratégique de Développement est outil de développement économique et social d’une région donnée. Depuis 2002, l’ANADER a intégré l’élaboration des PSD dans ses domaines de compétence au profit des collectivités. A cet effet, plusieurs régions ont déjà eu recours à ses services pour se doter d’un plan de développement.


Larissa ALLE PFCRP/DRCE

   Nous contacter