PROJET BARM : TENUE D’UNE RENCONTRE D’INFORMATION ET D’ORIENTATION ENTRE L’ANADER ET LES BENEFICIAIRES A ABIDJAN -    Par : Muriel Gauze/DCRP

Partie prenante d’une convention cadre pour faciliter la reconversion de 606 ex-militaires à la retraite, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a participé du 11 et 12 janvier 2022 à une rencontre d’échanges. Organisée par le Bureau d’Accompagnement de Reconversion des Militaires (BARM), cette séance de travail qui s’est déroulée au foyer du lycée technique d’Abidjan, à Cocody-2 plateaux avait pour objectif de partager avec les bénéficiaires des informations relatives au projet.
Plusieurs communications ont meublé ces deux jours de travail dont celle de Dr Miaman Koné, Directeur de l’Etude et de la Consultance (DEC) à l’ANADER. En effet, il a instruit les participants sur l’accompagnement technique de l’Agence sur le projet. Selon l’expert, la première année sera sectionnée en 7 étapes. Il s’agit entre autre de l’étude de marchés et des opportunités d’affaires, de l’entretien avec les promoteurs et actualisation de la base de données (profilage) etc…
Au cours de l’année suivante, l’ANADER poursuivra l’encadrement des 606 militaires retraités, porteurs de projets de reconversion afin de parvenir à la pérennisation des activités. Le Directeur des Etudes et de la Consultance s’est assuré de la bonne compréhension des composantes du programme, des obligations de chaque partie et du choix des activités avant le profilage.
Concernant le financement, Monsieur Esso Max du Fond International du Développement de la Retraite Active (FIDRA) a indiqué les conditions d’acquisition des prêts et le mode opératoire de remboursement. Poursuivant, il a indiqué que le financement des activités se fera à partir d’un fond personnel ou par l’octroi de prêt remboursable par l’activité. Enfin, pour une bonne gestion des fonds, il a ajouté que des formations sur l’accompagnement financier seront dispensées aux bénéficiaires.

Quant au colonel Guillaume Koffi Kamelan Chef de la Cellule Etudes et Suivi et Evaluation (CESE) du BARM, il a profité de l’occasion pour rappeler le contexte et le cadre de mise en œuvre du projet. Conformément aux objectifs assignés au programme qui sont d’une part, apporter un accompagnement psychotechnique à la création d’activités génératrices de revenus pérennes et d’autre part faciliter l’insertion des ex-militaires dans des emplois salariés du privé et de la fonction publique. Le CESE a fourni la liste des dossiers d’inscriptions aux différents bénéficiaires. Cette première étape sera suivie du Pré-profilage, l’Affectation aux partenaires techniques et la Mise à disposition aux partenaires techniques.
Suite aux différentes présentations, une série de questions relatives aux problématiques sur la commercialisation des produits aux conditions de financement et de remboursement était au centre des débats. La majorité des participants se sont prononcés sur la problématique de l’apport initial.
Au terme de la rencontre, quelques participants se sont exprimés sur la tenue de cette rencontre. Pour Monsieur Zadi Lago Fabrice, propriétaire d’une plantation d’hévéa située à Daloa, cette séance a été bénéfique. En effet, basé à l’intérieur du pays, il n’a pas toujours les bonnes informations, après cette session d’information, il prendra donc attache avec l’ANADER pour un suivi technique de son exploitation. Contrairement à lui, le caporal Koné Ardjouman bien que satisfait des échanges a manifesté une inquiétude relative à la situation de certains militaires à la retraite qui ne bénéficient pas de pension. En ce qui concerne la formation de l’ANADER, il a indiqué qu’elle est la bienvenue pour la mise en place de son activité.
Pour Rappel, le Bureau d’accompagnement à la reconversion des militaires (BARM) a été créé pour accompagner les Militaires et Gendarmes à la retraite dans leur volonté de reconversion professionnelle. Financé par l’Agence française de développement (AFD), le projet comprend trois axes à savoir l’entreprenariat, l’insertion dans les emplois salariés de la fonction publique et l’insertion dans les emplois salariés dans le privé. L’accompagnement de l’ANADER concerne l’axe de l’entreprenariat dans le domaine agro-pastoral et rural. Les prestations s’exécuteront sur une période de vingt-quatre (24) mois, à la charge du BARM.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI