PURGA 2 : un atelier de réflexion sur l’état d’avancement du projet se tient à Yamoussoukro -    Par : Stéphane DIBI (DCRP) - Publié le 24 Août 2022

En vue de renforcer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire face à la crise sanitaire liée à la COVID 19 qui prévalait dans le monde entier, l’Etat de Côte d’Ivoire a mis en place en 2020, un vaste Programme d’Urgence de soutien aux filières agricoles impactées par la COVID19 dénommée PURGA-COVID19.
Désignée comme unité opérationnelle de mise en œuvre du projet par le Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MEMINADER) pour le volet vivriers, qui prend en compte les filières mais, manioc, banane plantain et les cultures maraichères, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a mené plusieurs actions. Des tracteurs, accompagnés de laboureurs, des engrais, des bottes et de pulvériseurs, des tricycles et des bennes pour enlever la production sur les parcelles concernées par le projet ont été mis à la disposition des exploitants agricoles permettant ainsi de réduire la pénibilité du travail.

Reconduit en 2022 et baptisé PURGA 2, l’ANADER bénéficie à nouveau de la confiance de l'Etat de Côte d'Ivoire pour la gestion des filières manioc, banane plantain, maïs et maraichers. L’objectif de cette deuxième phase du projet est entre autres, de réduire l’impact de la pandémie sur la sécurité alimentaire, d’accélérer la reprise des activités agricoles, de renforcer l’offre nationale en produits alimentaires et, surtout, d’assurer un approvisionnement régulier et sécurisé des marchés ruraux et urbains en produits alimentaires.
Afin donc d’assurer une bonne exécution des activités sur le terrain, la Direction d’Appui aux Filières de Productions Végétales et Animales (DAFPVA) de l’ANADER a initié un atelier de réflexion sur l’état d’avancement du projet. Présidé par le Directeur Général, Dr Sidiki CISSE, l’atelier a réuni une soixantaine de personnes composées des membres de l’équipe dirigeante et divers responsables techniques de l'Agence. Ouvert le mardi 23 août 2022, cette séance de travail a permis aux sept (7) Directions Régionales que compte l’Agence de passer en revue l’ensemble de leurs activités après plusieurs mois d’exécution du projet.
Ainsi, la gestion des semences, des intrants, des fournitures et matériels, tracteurs ainsi que l'appui technique apporté aux exploitants étaient au menu des échanges. A cela, il faut ajouter la situation des mises en place sur les parcelles et la mise à jour des bases de données agricoles relatives au PURGA 2.
Pour rappel, au terme du projet, l’objectif pour l’Etat de Côte d’Ivoire est de contribuer à la disponibilité des denrées alimentaires au niveau local, de rapprocher les vivres des consommateurs et surtout de faire baisser le coût d’achat des denrées alimentaires sur les marchés Ivoiriens.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI