FILIERE ANACARDE: L’ANADER FORME SON DISPOSITIF TERRAIN A LA TRANSFORMATION DOMESTIQUE DE LA POMME
ET DE LA NOIX BRUTE DE CAJOU
-    Par : G. HONORE/DCRP - Publié le 01 Juin 2022

En vue de favoriser l’accroissement de la productivité, la qualité et la valeur ajoutée de l’anacarde dans les régions productrices de Cote d’Ivoire, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a organisé, du 22 au 28 mai 2022 à Korhogo, un atelier de formation à la transformation domestique de la pomme et de la noix brute de cajou à l’endroit de 06 Chefs de Zone (CZ) et de 17 Techniciens Spécialisés de la spéculation Anacarde (TSA) venant des Directions Régionales nord, centre, ouest, centre-ouest et centre-est.
L’objectif de cette session selon le formateur Monsieur Bassoumori TRAORE, Coordonnateur Nationale des Filières Coton, Anacarde, Mangue et Foresterie (CNF.CAMF) à l’ANADER est de transmettre le savoir-faire de l’entreprise aux producteurs à travers la formation de ses agents sur le terrain.
Durant ces six jours de rencontre, la formation s’est tenue en deux phases, la communication en plénière et les travaux pratiques. Ainsi, lors des différentes communications plusieurs avantages liés à la consommation régulière de l’amande de cajou ont été énumérés.
Il s’agit entre autres de l’amélioration de la santé bucco-dentaire, du ralentissement du vieillissement de la peau et la prévention de la fatigue. Quant à la pomme de cajou, elle permet selon le formateur de lutter contre l’hypertension, d’accroitre l’énergie musculaire, de lutter contre les douleurs ainsi que le rhumatisme.
En ce qui concerne les produits alimentaires, la transformation domestique des pommes et des noix brutes de cajou a permis de confectionner certains mets locaux tels que le M'momi, le saucisson, le tôfi et le Klaklo destinés à la consommation familiale.
Outre cette session de formation, d’autres sessions sont prévues afin d’accroitre le nombre d’experts pour permettre de répondre efficacement aux attentes des producteurs.
Notons que certains acteurs de la filière y ont été conviés, il s’agit notamment de M. OUATTARA zié, transformateur de noix brute de cajou et de Mme BAMBA Nomina, transformatrice de la pomme de cajou.
Pour rappel, cette session de formation s’est tenue dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Promotion de la Compétitivité de la Chaîne de valeur de l’Anacarde (PPCA).




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI