GESTION DU COVID 19: LA PRESIDENTE DU COMITE DE CRISE DE L'ANADER S'EXPRIME     -    Par : Stéphane DIBI/ DCRP

DROITS DES TRAVAILLEURS : LES AGENTS DU SIEGE ELISENT LEURS DELEGUES

Face à la menace que constitue la maladie à coronavirus, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a mis en place un comité de crise dirigé par son Directeur Général Adjoint Mme Nicole APHING-KOUASSI. Dans cet entretien accordé à la Direction de la Communication et des Relations Publiques, la Présidente du comité de crise revient sur le rôle du dudit comité et les actions ménées par l’ANADER pour freiner la propagation de cette pandémie en milieu rural.



1) Quelle est la stratégie mise en place par l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) pour assurer la protection de ses Agents au siège et dans les différentes Directions Régionales ?
Afin de lutter efficacement contre la maladie à coronavirus, l’ANADER a mis en place dès le début de cette épidémie, un comité de crise qui se réunit une fois par semaine pour faire le point de la situation au siège et dans les régions. Ce comité a édicté un certains nombres de mesure de protection pour assurer la santé des travailleurs tant au niveau du siège que dans les différentes Directions Régionales.

2) Pouvez-vous nous citer quelques unes de ces mesures ?
Parmi ces mesures, nous pouvons citer entre autres la formation et l’information du personnel sur la maladie par le Medecin d’entreprise au siège et dans les autres Directions Régionales par les Medecins partenaires, la mise en place des points de lavage de mains sur nos sites, la réglementation des ateliers et des outils de vulgarisation sur le terrain, la diffusion des mesures barrières par les affiches…

3) Le Gouvernement ivoirien a instauré l’utilisation du télétravail pour les entreprises. L’ANADER s’est il approprié cette méthode de travail ?
Le comité de crise a dans un premier temps opté pour un système de travail en alternance afin de réduire au maximum le nombre d’Agents présents dans les locaux de l’entreprise. Certains bureaux ont même été réaménagés afin de respecter la distanciation sociale. Actuellement, nos équipes sont à pied d’œuvre pour permettre aux travailleurs de s’approprier le télétravail conformément à la décision du Gouvernement ivoirien.

4) L’ANADER c’est aussi le développement rural, que faites vous pour les populations s’approprient les mesures barrières ?
L’ANADER a conduit plusieurs campagne de sensibilisation et d’information dans plusieurs localités du pays. Par ailleurs, l’Agence a fait du COVID-19 et des mesures barrières, une thématique qu’elle a intégrée au profit des exploitants agricoles et leurs familles. Enfin, l’ANADER a souci aux autorités un vaste plan de sensibilisation par la mise à disposition de son dispositif terrain composé de 1.100 agents repartis sur l’ensemble du territoire. Nous estimons que par ce dispositif, l’information et la sensibilisation pourront intégrer les foyers des régions les plus réculés.

5) Un message à l’endroit de tous les Ivoiriens et particulièrement des populations vivant en milieu rural
J’exhorte les Ivoiriens et les populations vivant en milieu rural au strict respect des mesures barrières. Pour rappel, il s’agit de :
- Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon durant au moins 40 secondes, ou à défaut, se frotter les mains avec du gel hydro-alcoolique jusqu’à ce que le produit sèche ;
- Observer la distanciation sociale d’un mètre entre les individus ;
- Tousser ou éternuer dans un mouchoir et le jeter immédiatement dans une poubelle, ou à défaut, le faire dans le pli du coude;




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI