JOURNEES IVOIRIENNES DE L’AVICULTURE 2018 : L’ANADER AUX COTES DES ELEVEURS    -     Par : KAUDJHIS HERMANN/DCRP

Les productions avicoles constituent l’un des maillions essentiels du système de production animale en Côte d’Ivoire, avec un effectif de production d’environ 60 millions de têtes en 2017 et un chiffre d’affaire estimé à 250 milliards FCFA. Ces résultats reposent sur une très bonne organisation des acteurs de la filière structurés autour de l’interprofession Avicole ivoirienne (IPRAVI).
Ainsi, afin d’assurer le développement d’une aviculture émergente et de renforcer les investissements dans le domaine, l’Interprofession Avicole Ivoirienne en collaboration avec le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, a organisé du 24 au 26 octobre 2018 à Abidjan, la 7ème édition des Journées Ivoiriennes de l’Aviculture dénommée JNA 2018.
Organisée sous le thème « L’amélioration de la productivité source de compétitivité de la filière avicole ivoirienne », cette plateforme d’échanges sur les problématiques liées à la filière avicole, avait pour objectifs de présenter les opportunités d’investissement dans le secteur avicole, de partager les expériences sur les grands défis de développement du secteur de l’aviculture, de promouvoir la richesse des produits locaux et de stimuler les partenariats sous régionaux et internationaux.
Au nombre des structures présentes à ces journées, l’on compte l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural(ANADER) représentée par son Président du Conseil d’Administration, Pr Brou KOUAME.
Dans son stand, les experts de l’ANADER ont pu entretenir les différents visiteurs venus s’enquérir de l’expertise de l’agence en matière de production avicole. Ainsi, Messieurs Koue Kapeu Léonard et Binde Théophile respectivement Technicien Spécialisé en Elevage (TSE) à la Zone ANADER d’Abidjan et au Centre de Formation de Bingerville, ont présenté la contribution de l’Agence dans le développement de l’aviculture en Côte d’Ivoire. Cela consiste à proposer aux aviculteurs une formation qualifiante à cycle court au métier d’éleveurs pendant une durée de 50 jours dans son centre de formation Bingerville-Lamé. Au-delà de cette formation, l’ANADER accompagne les éleveurs dans le suivi post-formation et le suivi technico économique. Toutes ces actions ont permis à l’agence de faire le suivi de plus de 600 élevages, d’assurer la formation de 300 aviculteurs et de vacciner plus de 62 000 volailles.
Procédant au lancement officiel de cet évènement, le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, kobenan Kouassi ADJOUMANI, a précisé que cette 7ème édition revêt un cachet spécial, car elle s’inscrit dans la promotion globale du secteur agricole initié par le gouvernement dans le PNIA 1 et 2, dont le début a été marqué par la deuxième édition du forum sur l’investissement en aviculture dénommé AVI-Invest 2018.
Selon Monsieur le Ministre, pour développer la filière avicole, le gouvernement a adopté en décembre 2014 le plan stratégique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture qui vient renforcer le dispositif de mise en œuvre du plan stratégique de relance de l’aviculture adopté en juin 2012. « Aujourd’hui, la filière avicole met à la disposition de la population près de 50 000 tonnes de viande de volaille et 1, 6 milliards d’œufs de consommation, ce qui correspond à 2, 2 kg de viande et 67 œufs de consommation par habitant. C’est pourquoi, il est important de noter, que le plan stratégique de relance de l’aviculture a atteint près de 90% des résultats prévus » a indiqué Monsieur le Ministre.
Pour ce faire, il a tenu à remercier l’interprofession et tous les services techniques de l’Etat dont les efforts ont permis obtenir ces résultats, sources de viabilité du secteur. Le Ministre de la Production Animale et des Ressources Halieutiques aussi indiqué qu’afin de maintenir cette compétitivité dans le secteur, le gouvernement s’attelle à mettre en place des actions d’envergures et des mesures d’accompagnement de la filière avicole. A ce titre l’on peut noter l’insertion de 3300 jeunes en aviculture et le projet d’installation des abattoirs de volailles pour un coût global d’environ 24 milliards de FCFA. Ainsi avec ces deux projets la filière enregistrera une augmentation de la production de près de 20 000 tonnes, ce qui permettra une amélioration du revenu des aviculteurs.
Rappelons que les JNA 2018 ont enregistré 2343 visiteurs avec la participation de plusieurs pays notamment la France, le Sénégal, le Cameroun, le Benin et le Maroc.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI