L’ANADER FAIT LE BILAN DE SON PREMIER PSD    -     Par :Hermann KAUDJHIS

Afin de s’adapter à un environnement de plus en plus concurrentiel par la proposition de services innovants et le renforcement de son système de vulgarisation auprès des exploitants, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) avait décidé de se doter d’un Plan Stratégique de Développement(PSD) pour la période 2009-2015.
Au terme de la mise en œuvre de ce PSD, il est paru impérieux pour l’Agence de faire le bilan de ce plan afin d’entrevoir le nouveau PSD 2019-2024 dont l’élaboration est en cours.
C’est dans ce cadre que s’est ouvert ce mardi 18 septembre 2018 au centre de formation de Bingerville-Lamé de l’ANADER, l’atelier bilan du PSD 2009-2015. Cet atelier vise d’une part à faire le bilan des activités de l’ANADER de 2009 jusqu’à ce jour et d’autre part, à tirer les enseignements afin d’améliorer les prestations de l’Agence.
Il s’agira plus spécifiquement, de vérifier le niveau d’accomplissement des hypothèses prévues par le PSD 2009-2015, de faire le point de la mise en œuvre des mesures d’accompagnements, d’apprécier le niveau de satisfaction des partenaires de l’Anader et enfin, d’analyser et de commenter les écarts observés dans la réalisation dudit PSD.
A l’ouverture des allocutions, M. Diomandé Lacina, Directeur du centre de formation de Bingerville a indiqué que les réflexions issues de cet atelier permettront à l’Agence de renforcer le rôle et la contribution de l’ANADER dans la mise en œuvre des programmes afférents aux différentes filières. Il a en outre, mentionné que ce bilan est une autocritique pour l’entreprise afin de proposer des services innovants aux producteurs agricoles permettant de rendre l’agriculture ivoirienne plus performante.
Le Directeur Général de l’ANADER, Dr Sidiki CISSE, a lui rappelé que ce bilan revêt une importance capitale pour l’avenir de l’ANADER. Il a révélé que les évènements de la crise post-électorale ont quasiment empêché le bon déroulement de la mise en œuvre du PSD 2009-2015 et ont causé la perte de données importantes. C’est la raison pour laquelle, il a tenu à féliciter l’ensemble des participants à cet atelier pour leurs contributions à la reconstruction de l’histoire de l’ANADER. Il a enfin rappelé que le conseil agricole et rural représente un défi majeur pour le gouvernement ivoirien. A cet effet, il sera organisé en 2019, la Semaine Africaine de la Vulgarisation Agricole (SAVA) avec l’ANADER comme cheville ouvrière. C’est la raison pour laquelle, ce bilan devra permettre à l’Agence d’améliorer son système de vulgarisation agricole.
Ainsi, du 17 au 19 septembre 2018, plusieurs problématiques ont été abordées par les participants à travers 4 axes. A savoir, le rappel du profil historique de l’ANADER et les hypothèses ainsi que l’analyse des résultats et l’obtention des informations pour l’enrichissement du bilan.
Rappelons que cet atelier bilan fait suite aux ateliers thématiques qui se sont déroulés du 04 au 12 septembre 2018 et dont l’objectif était de prendre en compte les problématiques récentes de développement des filières agricoles et domaines d’intervention de l’ANADER dans les projets et programmes.
Etaient présents à cet atelier plusieurs responsables de l’ANADER issus du Siège et des Directions Régionales, en dehors de qui, l’on note également la présence de certains agents retraités invités tant pour avoir occupé des postes de responsabilités que pour leur capacité à faire des contributions pertinentes pour l’élaboration de ce bilan. Ce fut l’occasion a été donné au Direction Général de l’ANADER de rendre ses hommages aux anciens de l’Agence présents à cet ateliers notamment, à Dr Ndri N’DEGBEU, ex Conseiller Spécial du Directeur Général et à Monsieur KABLAN Alexandre ex Coordonnateur nationale des filières Café-Cacao.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI