L’ANADER LANCE SON PROGRAMME DE TRAVAIL 2019 A KORHOGO     -    Par :DCRP

Les dirigeants de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) se retrouvent avec leurs équipes techniques et Directeurs Régionaux dans la cité du Poro, à Korhogo du mardi 12 au vendredi 15 février 2019 pour dresser le bilan du Programme de Travail Annuel (PTBA) de l’année 2018 et opérer le lancement officiel ainsi que le démarrage effectif des activités de l’Agence pour l’année 2019.
La cérémonie d’ouverture de cet atelier de lancement ponctuée d’allocutions a donné l’occasion à Mme Nicole Aphing-Kouassi, Directeur Général-Adjoint et assurant la coordination technique des activités de l’ANADER, de féliciter les collaborateurs pour la qualité des actions menées dans la mise en œuvre du PTBA 2018. Elle indiquera que « leur abnégation et leur sens du devoir confirment chaque jour, l’ANADER en tant que leader du conseil agricole et rural en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ».
Mme le Directeur Général-Adjoint ajoutera que pour cette année, l’ANADER qui se trouve dans une phase de développement, attend un engagement plus incisif des agents, et ce, à tous les niveaux, en vue d’offrir aux partenaires et aux acteurs du monde rural un service de qualité et relever, par la même, bien de contraintes du secteur de l’agriculture.
A sa suite, Dr Sidiki Cissé, Directeur Général de l’ANADER a partagé dans son adresse, des informations majeures du secteur de l’agriculture avec ses collaborateurs. Ainsi, il indiquera que 9 agropoles sont prévus dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National d’Investissement Agricole (PNIA) deuxième génération qui prendra en compte plusieurs défis du secteur agricole en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, la mise en œuvre du Programme de Transformation de l’Agriculture en Afrique de l’Ouest (PTAAO) dans lequel l’Agence aura une grande part dans la mise en œuvre, devrait mettre l’accent sur les défis de la transformation, de la commercialisation, etc., et ce, en vue de rendre plus complète l’action de l’ANADER au service du monde

agricole. Enfin, le Directeur Général de l’ANADER a annoncé l’organisation très prochaine par la Côte d’Ivoire de la Semaine Africaine de Vulgarisation Agricole (SAVA) et du Salon International de l’agriculture et des Ressources Animales et Halieutiques (SARA). Il a indiqué que la tenue de la SAVA dans notre pays, nation francophone, marquera une première dans l’histoire de cet événement panafricain qui a toujours été abrité par les pays anglophones. Dr Sidiki Cissé a enfin invité l’ensemble des responsables des centres de gestion à s’atteler à offrir une qualité de service à la hauteur des attentes des partenaires de l’Agence et des exploitants ivoiriens.
L’ouverture des travaux de l’atelier fut faite par une communication de Pr Kouamé Brou, Président du Conseil d’administration de l’Institution, à travers laquelle il a invité l’ensemble des responsables des directions régionales à « s’approprier les programmes, les activités et les actions » issues de ce Programme de Travail et de Budget Annuel (PTBA) et les a encouragés à une saine émulation. Le Président du Conseil d’Administration a enfin souhaité que l’accent soit mis sur la gestion des ressources humaines et la communication. Pr Kouamé Brou a également recommandé que la mécanisation agricole constitue un véritable programme en vue de réduire la pénibilité de l’agriculture et de constituer par la même, des opportunités de financements.
Cette rencontre qui est aussi l’occasion pour l’ANADER de mener des réflexions profondes sur des défis de l’agriculture et du développement rural a retenu pour cette année, cinq thématiques sur lesquelles l’Agence prendra des initiatives importantes, afin de rendre son action plus efficace au service des acteurs du monde rural. Ces défis sont :
- la mobilisation des ressources financières en vue d’une meilleure mise en œuvre des programmes ;
- la prise en compte de la transformation, la conservation des produits agricoles dans les interventions de l’ANADER ;
- la promotion de la mécanisation dans les interventions de l’ANADER ;
- la prise en compte de l’entrepreneuriat dans les interventions de l’ANADER ;
- la prise en compte des recommandations du Plan Stratégique de Développement (PSD) 2019-2024 dans la démarche de la mise en œuvre des activités en 2019.
Ainsi, le PTBA 2019 de l’ANADER qui est constitué d’un paquet de 34 programmes, devrait connaître un contexte d’exécution particulièrement favorable grâce à la prise en compte des recommandations issues des leçons tirées de la conduite des programmes du PTBA 2018, mais surtout, à un accompagnement plus inclusif prenant en compte les résultats des réflexions qui seront menées sur des défis auxquels les acteurs sont confrontés.

S’agissant du bilan des programmes du PTBA 2018, il faut relever que l’ANADER a conduit des programmes dans plusieurs domaines dont le conseil agricole dédié aux producteurs de café-cacao et d’anacarde dans lequel l’Agence accompagne ses partenaires dans le cadre de la lutte contre le swollen shoot et la formation des producteurs ainsi que l’amélioration de la qualité de la noix de cajou. En ce qui concerne la sécurité alimentaire, l’ANADER met en œuvre le Programme d’Urgence de Production Vivrière (PUAPV) et qui a permis de mettre sur le marché 71.500 T de manioc, 970 T de bananes de contre-saison et 1311 T de légumes. Il faut également indiquer que les actions de l’Agence en production animales ont touché 10.520 producteurs dont 2994 femmes.
L’Agence accompagne également les Collectivités Territoriales. Ainsi, ce sont 6 Plans Stratégiques de Développement (PSD) que l’ANADER a réalisé pour des Conseils Régionaux.
En ce qui concerne l’action de l’ANADER en matière de prise en compte du genre, il faut relever que l’Agence, en 2018, s’est dotée d’une nouvelle stratégie de prise en compte du genre 2019-2024 qui intègre l’autonomisation de la femme et l’emploi des jeunes. Ainsi, ce sont 417 Activités Génératrices de Revenus (AGR) d’un montant total de plus d’1 milliard qui ont été mises en œuvre au profit des femmes et des jeunes, 2 comptes revolving ont été mis en place à Bocanda et Bouaké pour le financement des activités des femmes.
S’il est reconnu que l’action de l’Agence porte ses fruits dans le milieu rural, il faut néanmoins relever que des difficultés ont été identifiées. Des pistes de réflexions ont donc été évoquées afin de rendre plus efficients l’accompagnement et les services offerts par l’ANADER.
Indiquons que le Programme de Travail et de Budget Annuel de l’ANADER pour l’année 2019 fut validé par son Conseil d’Administration en sa 109ème session du 20 décembre 2018. Il tient compte d’orientations nationales, à savoir, le PNIA2, la politique nationale de l’Emploi des jeunes, les acquis de la mise en œuvre de programmes au profit des filières café-cacao et anacarde, ainsi que de la sécurité alimentaire et des projets incubateurs de technologies nouvelles.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI