LANCEMENT OFFICIEL DU PROGRAMME D’URGENCE DU SECTEUR DE L’AGRICULTURE :
L’ANADER EN CHARGE DES FILIERES VIVRIERES ET MARAICHERES
   -     Par : AMON OI AMON ANTOINE ALEXANDRE PF/CRP DR OUEST

Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Monsieur Kouassi Adjoumani, a procédé le samedi 5 septembre 2020 à Touba, au lancement du Programme d’Urgence du secteur de l'agriculture (PURGA-Covid19). Le Ministre qui avait à ses côtés son collègue du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Monsieur Moussa Sanogo, fils de la région, a indiqué que ce projet consiste à donner des moyens aux populations pour faire du maraicher et de la culture vivrière, dans la perspective de renforcer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire face à la crise sanitaire qui prévaut dans le monde entier. On compte entre autres des tracteurs, accompagnés de laboureurs, des engrais, des bottes et de pulvériseurs, des tricycles et des bennes pour enlever la production sur les parcelles concernées par le projet. Ce sont surtout, précise le Ministre de l’Agriculture, des outils modernes qui permettent de réduire la pénibilité du travail chez les exploitants agricoles. Selon le premier responsable de l’agriculture ivoirienne, ces différentes réalisations obtenues dans le cadre de ce projet peuvent booster le développement du pays et améliorer ainsi les conditions de travail et de vie du monde agricole.
Le Ministre Sanogo a quant à lui précisé que la pandémie de la Covid-19 a entrainé une baisse des cours internationaux des matières premières agricoles et une mévente des principaux produits agricoles. C’est pourquoi selon lui, le Président de la République SEM Alassane Ouattara a décidé de la mise en place d’un programme d’urgence pour soutenir les acteurs de ce domaine à travers le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. Ce projet d’urgence rentre dans le cadre du Plan d’urgence social, économique et humanitaire élaboré en riposte à la Covid-19. Par ailleurs, le Ministre a révélé que les activités prévues dans le cadre du PURGA-COVID 19 consisteront à apporter divers appuis avec la mise à disposition d’intrants, de matériels et d’équipements aux producteurs.
Pour sa part, le Directeur General de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), Dr Sidiki Cissé, s’est félicité pour cette solution de renforcement de la sécurité alimentaire dans un contexte de fragilisation des productions agricoles lié à la pandémie du Covid-19. Il a salué l’engagement du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural à faire de l’ANADER, la structure de référence dans la mise en œuvre des programmes agricoles en Côte d’Ivoire. En témoigne son choix comme unité opérationnelle de mise en œuvre du PURGA volet vivriers, qui prend en compte les filières mais, manioc, banane plantain, les cultures maraichères. Au total, explique Dr Sidiki Cissé, ce sont 100 000 bénéficiaires dont 24 745 producteurs de maïs, 32 040 producteurs de manioc, 1 817 producteurs de boutures de manioc, 24 923 producteurs de banane plantain, et 43 029 producteurs de maraicher. Ils vont mettre en place 28 000 hectares de culture dont 5 000 hectares de maïs, 15 000 ha de manioc, 1 000 hectares de parc à bois de manioc, 2 000 ha de banane plantain et 5 000 ha de cultures maraichères.
Au vue de ces différentes prévisions, les deux Ministres ont invité les populations à faire un très bon usage du matériel et des équipements qui ont été mis à leur disposition, afin de permettre à ce projet d’urgence d’atteindre les objectifs visés.
Le Ministre Adjoumani a promis de revenir pour s’enquérir du bon usage du matériel et voir si le projet a contribué réellement à améliorer les productions.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI