Pause Play
Le Champ Ecole Paysan (CEP), un outil important pour la vulgarisation agricole
L'ANADER assure des productions végétales de qualité
L'ANADER se tient à vos côtés pour le développement de vos productions animales

PARTENARIAT SUD /SUD POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE : LE CAMEROUN A L’ECOLE IVOIRIENNE

PARTENARIAT SUD /SUD POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE : LE CAMEROUN   A L’ECOLE IVOIRIENNE

Dans le cadre de la Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et la République du Cameroun, une délégation du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural du Cameroun a effectué une visite d’échange et de travail en Côte d’Ivoire sur les stratégies ivoiriennes pour le développement durable des Filières du Cacao, du Café et de l’Anacarde.
Ainsi, le Mercredi 27 septembre 2017, cette délégation Camerounaise s’est rendue au siège de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) pour une séance de travail sous la Présidence de son Directeur Général, Dr Sidiki Cissé.
Forte d’une dizaine de personnes, cette délégation était conduite par Monsieur, Henri AYEBE AYISSI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) du Cameroun, accompagné pour l’occasion par Monsieur Goré Bi, Directeur de production des Cultures de Rente au Ministère de l’Agriculture ivoirienne.
Dans son adresse d’ouverture de cette séance de travail, le Directeur Général de l’ANADER, a relevé que le Cameroun, pays producteur de café et de cacao constitue un allier de poids pour soutenir et faire face aux défis du secteur agricole en Afrique. Ainsi, la Côte d’Ivoire à travers l’ANADER peut être utile au Cameroun vu l’expertise que l’Agence ne cesse de développer. En outre, l’ANADER qui est le bras séculier de l’Etat en matière de conseil agricole a pour mission de répondre avec son expertise aux défis importants liés aux perspectives nationales en matière de développement rural. C’est pourquoi selon son Directeur Général, elle ne manque pas l’occasion de tisser des partenariats avec les structures nationales et internationales pour la mise e œuvre de programmes visant le bien-être des populations rurales.

PARTENARIAT SUD /SUD POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE : LE CAMEROUN   A L’ECOLE IVOIRIENNE
Le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural du Cameroun, M. Henri AYEBE AYISSI, au nom de la délégation a tenu à rappeler l’objectif de leur visite en terre ivoirienne, à savoir, s’imprégner de la stratégie mise en place par les autorités de la Côte d’Ivoire pour développer les filières du café- cacao et de l’anacarde et qui vaut à ce pays ses performances mondialement reconnues. Par ailleurs le Cameroun est intéressé par le système national de conseil agricole et son mode de financement.
En effet, il révèlera que le Cameroun est engagé dans une révolution agricole vu les difficultés qui minent ce secteur ces dernières années. C’est pour cette raison que l’adaptation de la politique ivoirienne en matière de développement des filières et l’organisation s’avèrent capitales pour le Cameroun a-t-il ajouté.
L’occasion a été ensuite donnée à Monsieur à Attoh Augustin Directeur de la Direction Appui aux Filières de Production Végétales et Animales (DAFPVA) de présenter un exposé sur le thème : « les actions de l’ANADER dans les filières agricoles en Côte d’Ivoire ».
De son exposé, l’on peut retenir que depuis sa création l’ANADER a régulièrement opéré des réformes pour adapter son approche d’intervention à l’évolution des besoins de conseil agricole. L’ANADER fournit un conseil agricole pluriel, prenant en compte les besoins et enjeux du développement rural dans leur diversité et possède une vision multi-institutionnelle du conseil agricole. C’est ainsi que l’agence a adopté depuis 2013 une démarche de « conseil agricole spécialisée par filière », ce qui lui a permis de répondre de façon efficiente à la demande spécifique de services de chaque filière ou groupe de filières agricoles. C’est donc cette politique et stratégie mise en place qui constituent l’une des clés du succès de l’agriculture Ivoirienne. Cela a permis à la Côte d’Ivoire d’augmenter sa production de cacao de 1 300 000 Tonnes à 1 745 000 Tonnes et celle de l’Anacarde de 45 000 Tonnes à 700 000 Tonnes et ceci, sur la période allant de 2012 à 2015.
PARTENARIAT SUD /SUD POUR LE DEVELOPPEMENT AGRICOLE : LE CAMEROUN   A L’ECOLE IVOIRIENNE
La séance de questions-réponses et d’échanges qui ont suivi cette présentation ont permis aux hôtes de l’ANADER d’appréhender les questions essentielles pour le développement du secteur agricole Camerounais pour lequel la Côte d’Ivoire, à travers son agence en charge du conseil agricole pourrait être sollicitée.
Notons que le Cameroun est un pays situé en Afrique centrale avec une superficie de 475 000 km² dont le climat permet une diversité d’activités agricoles. Le verger cacaoyer est estimé à 600 000 ha. Et au cours de la campagne 2010 -2011, le Cameroun a exporté environ 227 081 618 kg de cacao et café et qu’il ambitionne redresser sa production actuelle entre 220 000 et 240 000 Tonnes à 600 00 Tonne.
Outre le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, la délégation comprenait le Ministère des Industries et du Commerce de ce pays frère.

KAUDJHIS HERMANN/DCRP

   Nous contacter