LES ACTIVITES 2018 DE L’ANADER LANCEES A SAN-PEDRO Par : DCRP - 15 Février 2018

La cité balnéaire de San-Pédro dans le Sud- Ouest de la Côte d’Ivoire reçoit depuis ce lundi 12 février 2018, les responsables des centres de décision de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER). Conduites par le Président du Conseil d’Administration, Pr Kouamé Brou et Dr Sidiki Cissé, Directeur Général de cette institution, ce sont sept (7) délégations venues des directions régionales et du siège de l’institution qui ont fait le déplacement pour participer à cet atelier de lancement officiel du Plan de Travail et de Budget Annuel (PTBA) 2018 de l’ANADER.
La cérémonie d’ouverture a donné l’opportunité à Madame Nicole Aphing-Kouassi, Directeur Général-Adjoint en charge des programmes techniques de l’ANADER et présidente du Comité d’organisation de cet atelier de lancement PTBA 2018, de présenter les enjeux de cette rencontre. Elle a indiqué que l’assise de San-Pédro présente comme particularité, l’option prise par le comité d’organisation de mener de profondes réflexions sur des programmes innovants de l’Agence afin de partager les dispositions les plus efficaces pour les renforcer et atteindre les objectifs assignés auxdits programmes.
Le Directeur Général, dans son mot introductif, a présenté les enjeux des programmes identifiés par l’ANADER pour l’accompagnement des exploitants. Dr Sidiki Cissé a également relevé les changements qui sont en cours dans le milieu et surtout la création d’autres agences envisagées par l’Etat et qui verra ainsi la mise en œuvre de certains volets des missions de l’ANADER par ces nouvelles institutions. Cependant, le Directeur Général rassure ses collaborateurs sur la nécessité de faire en sorte que l’Agence poursuive sa mission en innovant dans ses programmes et méthodes de travail. Il relève que la responsabilité de l’ANANDER est de porter un appui aux efforts du Gouvernement de Côte d’Ivoire pour relever les défis de l’agriculture ivoirienne, au nombre desquels l’on peut relever la lutte contre le Swollen Shoot pour lequel 21 milliards de F CFA seront investis par l’Etat et dont le succès repose sur l’ANADER. Les questions telles que la mise en œuvre du PINIA 2, les changements climatiques, etc, devront constituer des axes de travail des experts de l’ANADER.
Par ailleurs, le Directeur Général souhaite que les responsables des centres d’exécution de programmes s’approprient les recommandations des différents audits menés tant en interne que par les structures externes. Dr Sidiki Cissé attend de ses collaborateurs que le document du coût du conseil agricole soit exploité par les responsables de centres d’exécution de programmes dans l’élaboration des contrats de prestations. Il a tenu à féliciter ses collaborateurs pour les résultats obtenus par l’ANADER en 2017 et les a exhortés à redoubler d’effort en 2018 afin que l’ANADER offre des services de qualité pour que l’Agriculture ivoirienne conserve sa position de grenier de la Sous-région ouest africaine.
Pr Kouamé Brou, ouvrant l’atelier a, au nom du Conseil d’Administration, tenu à partager avec toute l’équipe ANADER ses vœux pour la nouvelle année et sa conviction en ce que l’Agence continuera encore longtemps de constituer pour la Côte d’Ivoire, l’instrument efficace au service de l’Etat et des partenaires pour relever les défis du monde rural.
Les travaux de l’atelier ont démarré par la restitution des rapports des visites de terrains effectuées la veille, mardi 13 février 2018 sur deux (2) axes.
Ainsi, l’axe 1 a visité cinq (5) projets de la zone de San-Pédro (coopérative COPALBA de cacao, projet PROTECT pour la sensibilisation et la prévention du VIH-SIDA en milieu rural, Projet rizicole à Tourédougou, groupement AFUPPA de femmes entreprenant dans la pisciculture dans le cadre du programme conjoint FAO/PNUD pour la lutte contre la pauvreté et 2 producteurs de manioc dans le cadre du projet gouvernemental PUAPV).
Pour l’axe 2, la zone de Soubré a présenté également cinq (5) projets (projet d’arrachage dans le cadre de la lutte contre le Swollen Shoot, production de masse de manioc dans le cadre du PUAPV, groupement féminin d’élevage de poulet de chair, coopérative ECAMOM de production et de commercialisation des produits agricoles, et enfin, les unités de groupements de femmes pour la transformation du manioc en attiéké).
Dans l’ensemble, ces visites de terrains ont permis aux différentes délégations de l’ANADER de noter des défis de divers ordres, notamment, les effets du changement climatique sur les activités agricoles et que certains producteurs vivent comme une fatalité, la commercialisation des productions, la mauvaise utilisation des pesticides, l’insuffisance de bancarisation du milieu, etc.
La mission a capitalisé ces constats et proposé des initiatives afin de renforcer ces activités et permettre aux exploitants de conduire durablement leurs exploitations.
Pour ce faire, des recommandations et initiatives ont été proposées pour aider les exploitants à faire face à ces défis. A titre d’illustration, pour l’adaptation au changement climatique des projets de planting de brise-vent ou l’introduction plurispécifique d’arbres dans les plantations de cacaoyers ont été indiqués. L’ANADER entend également intégrer d’autres paramètres dans son accompagnement et son coaching aux exploitants. Ainsi, l’Agence, va désormais renforcer son appui aux acteurs du monde rural à travers le concept de bonnes pratiques économiques qui devront accompagner les bonnes pratiques agricoles auxquelles les exploitants sont formés.
La mission s’est tout de même satisfaite de l’impact hautement positif des actions de l’ANADER sur la vie des communautés par le renforcement de la cohésion sociale, sur le niveau de vie des exploitants et sur la qualité de gestion des coopératives, avec notamment, la déclaration de membres et employés à la Caisse Nationale de Protection Sociale (CNPS).
La présentation du portefeuille programme de l’ANADER pour 2018 faite par Mme le Directeur Général-Adjoint révèle 12 programmes majeurs dont neuf (9) pour le conseil agricole et 3 pour l’appui aux groupes vulnérables et aux communautés locales pour un budget global de 13.254.067.873, soit une baisse de 13% par rapport au budget 2017.
Rappelons que le Programme de Travail et de Budget Annuel (PTBA) 2018 a été adopté le 21 décembre 2017 par le Conseil d’Administration de l’ANADER en sa 103ème session. Débutée le mardi 13 février 2018, la rencontre de l’ANADER à San-Pédro prendra fin le vendredi 16 février 2018 par la cérémonie d’inauguration de son nouveau siège social dans la région du Sud-Ouest.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI