PA-PSGOUV DANS L’AGNEBY-TIASSA: LA BAD SATISFAIT DES RESULTATS DE L’ANADER    -     Par : DIBI Stéphane DCRP - Publié 10 Nov 2022

Désignée comme structure de mise en œuvre du volet agriculture du Projet d’Appui au Programme Social du Gouvernement (PA-PSGOUV) à la suite d’une convention signée avec l’Unité Sectorielle d’Exécution du Projet (USEP) du Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MEMINADER), l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) s’est vue confier la composante agriculture de cet important programme de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Le PA-PSGOUV, financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) à hauteur de plus de 9 milliards de Francs vise comme objectif global de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages par des moyens de production agricole moderne. Pour ce faire, l’ANADER doit contribuer à renforcer la production maraichère de contre saison, accompagner les producteurs à la production, à la transformation du manioc ainsi que la commercialisation des produits maraichers et du manioc, etc. A cet effet, plusieurs groupements et sociétés coopératives à travers les régions de l’Agnéby-Tiassa, du Bélier, de Gbêkê, du Gontougo, du Poro, du Hambol et du Tchologo ont reçu et continuent de recevoir la formation et l’appui technique de l’ANADER entamés depuis 2021.

Après plus d’une année d’exécution du projet, des experts du MEMINADER, de la Primature et de la BAD ont effectué une visite de travail dans la région de l’Agnéby-Tiassa, le lundi 7 novembre 2022. Cette mission s’inscrit dans le cadre général des activités de suivi, d’évaluation et de contrôle de l’avancement du projet. Pour ce faire, trois sites ont été visités. A PK 96, à quelques kms de la ville de N’Douci, une parcelle de parc à bois d’une superficie de 1 hectare a fait l’objet de la première visite. Après les formations (piquetage, trouaison, plantation..), les appuis à la mise en place et l’entretien de la parcelle effectués par les techniciens de l’ANADER au producteur, la quantité de bouture attendue est évaluée à 6 hectares. Toujours dans la sous-préfecture de N’Douci, dans la localité d’Akoudje, les experts se sont entretenus avec Monsieur Aguenou Sidy Bayanou. Propriétaire d’une parcelle de production de masse de manioc d’une superficie de 4 hectares, il est suivi par les techniciens de l’ANADER depuis la mise en place de son champ le 12 avril 2022. A la récolte prévue en juin 2023, le producteur prévoit mettre sur le marché 80.000 kg de manioc. La dernière étape de la visite s’est tenue dans la ville de N’Douci dans une unité semi-industrielle de l’association des femmes productrices d’attiéké de N’Douci.

Elles ont bénéficié des formations sur les bonnes pratiques de transformation du manioc et d’hygiène environnementales, de la gestion associative, des techniques de commercialisation ainsi que des calculs du coût de production. A cela, il faut ajouter la mise en relation avec 93 producteurs de manioc de la région. Grâce à cet appui de l’ANADER, ces femmes ont pu transformer 510.250 kg de manioc en 2021.

A l’issue des rencontres, le Chef de la mission, Monsieur Raymond Besong de la Banque Africaine de Développement (BAD et Monsieur Coulibaly Non Karna, Conseiller Spécial du Premier Ministre et Coordonnateur Général du Programme Social du Gouvernement ont marqué leur satisfaction et ont recommandé aux techniciens de l’ANADER de continuer d’assurer un suivi afin de pérenniser ces différents résultats.

Il est important de souligner qu’au terme du projet prévu en décembre 2023, les objectifs de production sont de 1.000 hectares de parc à bois, 10.000 hectares de manioc ainsi que l’équipement et le renforcement de 75 unités de production de manioc.

Pour rappel, le PA-PSGOUV vise à soutenir le Gouvernement dans son action d’intensification des initiatives en faveur des populations notamment, les plus défavorisées en milieu rural.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI