PROJET BENKADI : 13 EXPERTS DE L’ANADER SE FORMENT SUR L’UTILISATION ET LA FABRICATION DU COMPOST -    Par : Muriel GAUZE / DCRP - Publié le 26 Juil. 2022

Leader du Conseil agricole et Rural en Côte d’Ivoire, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) a été sollicitée à ce titre par la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) pour la mise en œuvre du projet BENKADI. Ce projet, financé par le Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas, au profit des femmes, des jeunes et des personnes en situation de handicap, en matière d’agriculture durable, de conservation des aires protégées et le Genre, vise à atténuer les effets du changement climatique sur les communautés vulnérables en Afrique de l’ouest notamment au Bénin, au Mali, et en Côte d’Ivoire, sous le lead de l’Organisation Hollandaise Woord en Daad. En effet, dans le cadre de ce projet, la CSCI compte former les communautés riveraines des aires protégées sur les techniques de production de biofertilisants pour l’amélioration des rendements agricoles voire les revenus.

L’ANADER aura comme tâche principale l’animation d’une série d’ateliers de formation dans trente (30) localités riveraines des aires protégées. En vue d’être efficace, elle a entrepris de former les formateurs des communautés riveraines des aires protégées sur la fabrication et l’utilisation du compost, l’importance de la préservation des aires protégées et sur le genre et son inclusion dans le cadre de la mise en œuvre du projet. Prévu au centre de Formation de Bingerville La-Mé, du 25 au 29 juillet 2022, l’atelier concernera 13 auditeurs, composés de Techniciens Spécialisés en Cultures Annuelles (TSCA), des Equipiers de Planification Locale (EPL) ainsi que des enquêteurs, issus de 13 zones de développement et de 6 Directions Régionales de l’ANADER. La cérémonie marquant l’ouverture de l’atelier s’est tenue le 25 juillet 2022 dans la salle Diomandé Lassina dudit centre, en présence de l’équipe projet du CSCI et de 3 experts formateurs de l’ANADER.

Prenant la parole au nom de Dr Sidiki Cissé, Directeur Général de l’ANADER, Dr Koné Brahima, Directeur de la Formation et de la Documentation (DFD) et Chef de Centre a indiqué que les questions liées au changement climatique font partie des grandes priorités de l’ANADER d’où la création d’une division en charge de cette thématique. Il a conclu son allocution en insistant sur l’importance de cette formation au profit des experts et qui contribuera à répondre plus efficacement à tous les défis liés au changement climatique.

A sa suite, Dr Appoh Kouassi, expert en développement de capacité à la CSCI a indiqué que le choix porté sur l’ANADER est à juste titre car regorgeant en son sein des experts capables de trouver des solutions liés à la problématique du changement climatique. Selon lui, l’Agence peut assurément mener ce projet avec succès.
Outre la cérémonie officielle d’ouverture, cette première journée a enregistré une formation portant sur l’importance de la préservation des aires protégées, suivi d’une communication sur le changement climatique presentée sur Mme, Gbo Amin. Durant les 4 prochains jours, trois (2) modules seront communiqués notamment le changement climatique, la technique de fabrication et d’utilisation du compost ainsi que la thématique genre et son inclusion.
Retenons que le projet BENKADI a été initié par CSCI en collaboration avec des organisations de la société civile de la sous-région Ouest-Africaine.




Tous droits reservés ANADER 2017 POWERED by DISI