Pause Play

PTBA : L’ANADER PLANNIFIE SES ACTIVITES POUR 2018 A BINGERVILLE

SARA 2017 : MME LE DIRECTEUR GENERAL ADJOINT EN LIVRE LES ENJEUX

A la faveur de la tenue du prochain Salon International de l’Agriculture de Côte d’Ivoire (SARA) 2017, nous avons rencontré Mme Aphing Nicole-Kouassi, Directeur Général-Adjoint, Présidente du Comité d’organisation de la participation de l’ANADER à cet événement. Elle nous précise ici les enjeux de cette participation.

DCRP : Mme le DGA, quel bilan dressez-vous de la participation de l’ANADER à l’édition 2015 du SARA ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole: La participation de l’ANADER était placée sous l’ambition de l’ANADER de présenter son dispositif qui offre un maillage national de ses interventions. C’est pourquoi, son leitmotiv fut : « partout en Côte d’Ivoire, nous travaillons au développement du monde rural ».
L’ANADER disposait de 3 stands au SARA 2015 : un stand Institutionnel, un stand technique pour les productions végétales et un stand technique en ce qui concerne les productions animales et ressources halieutiques.
En termes de bilan, je note que l’ANADER a eu une participation remarquée et très appréciée à travers :
1) La diffusion de technologies innovantes :
√ Variétés agricoles de manioc (Bocou 1, Bocou 2 et Yavo), de bananier plantain (Phia 21, Pita 3, Big Ebanga ;)
√ Production de plants de bananier plantain par la méthode du plant issu de fragment de tiges (PIF) ;
√ Utilisation de la cabossette ;
√ Utilisation du semoir philippin ;
2) L’attribution du prix du meilleur mouton Djallonké à notre Programme National de Sélection Ovine (PNSO) ;
3) L’expérience réussie des régions avec les champignons Pleurotes de Dabou ;
4) L’organisation de panels et des jeux « question-réponses » qui ont été bien accueillis et ont connu un franc succès ;
5) La mobilisation des OPA et des exploitants. Ainsi, l’édition 2015 a permis à 811 exploitants dont 183 femmes (23%) de visiter le salon par grâce à l’Agence.
La participation de l’ANADER a même abouti à la mise en place de la plateforme de Recherche-Développement (R/D) avec des partenaires dont des universités, plateforme issue des résolutions d’un panel sur le stand de l’ANADER. A cela, il faut ajouter les intentions de partenariats avec des entreprises, institutions et autres acteurs à travers les rencontres B to B. En somme, ce fut une réelle réussite, car nos objectifs ont été largement atteints.


DCRP : Quel objectif poursuivez-vous au SARA 2017 ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole: Avec une présence depuis plus de 20 ans dans le milieu rural, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), considérée aujourd’hui comme la structure par excellence pour accompagner le développement agricole en particulier et rural en général de la Côte d’Ivoire, entend optimiser sa participation à ce rendez-vous du secteur, par une forte action de visibilité.
Ainsi, pour le SARA 2017, nous visons :
- Promouvoir notre savoir-faire ;
- Promouvoir nos programmes majeurs ;
- Nouer des partenariats à travers des rencontres B to B.

DCRP : Comment s’organise la participation de l’ANADER au SARA 2017 ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole : La participation de l’ANADER s’organise autour du sponsoring Acajou de cet événement qui lui permettra de marquer sa position d’agence leader du conseil agricole dans notre pays. Un comité d’organisation composé de 10 commissions a été mis en place par le Directeur Général ainsi que des comités régionaux pour mener à bien notre contribution sur le thème « Face au changement climatique, l’ANADER propose au monde rural des méthodes d’adaptation ». Ainsi, tous les jeudis, le comité se réunit pour évaluer les activités de ces commissions. Ce qui nous permet aujourd’hui d’être fin prêts pour contribuer au succès de ce grand évènement de l’Afrique de l’Ouest dans lequel le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural place des enjeux importants.

DCRP : Quel est votre programme d’activités ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole : Un programme d’activités varié soutiendra notre participation avec entre autres :
√ l’animation de 3 stands : Institutionnel, Productions Végétales, Production Animales ;
√ la présentation de technologies d’adaptation au changement climatique ;
√ l’organisation de Jeux ;
√ l’animation de Panels sur des thématiques d’actualité ;
√ la visite du SARA par des exploitants des régions de Côte d’Ivoire
√ et du Personnel de l’ANADER ;
√ des rencontres B to B ;
√ « La Journée ANADER ».

DCRP : Quelles sont vos attentes à l’issue de ce SARA ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole : Nous attendons, à l’issue de ce SARA, voir l’ANADER mieux connue de toutes ses cibles, et surtout nouer des partenariats pour renforcer notre action auprès des populations et acteurs du monde rural.

DCRP : Quel est votre appel ?
Mme Aphing-Kouassi Nicole : Je demande à tous les ivoiriens de ne pas se laisser conter cet événement.
Je donne donc rendez-vous à tout le monde sur le stand de l’ANADER du 17 au 26 novembre 2017 pour un moment instructif et agréable !!

VENEZ-Y NOMBREUX !!!

DRCP


   Nous contacter