Pause Play
Le Champ Ecole Paysan (CEP), un outil important pour la vulgarisation agricole
L'ANADER assure des productions végétales de qualité
L'ANADER se tient à vos côtés pour le développement de vos productions animales

JMA 2017 : L’AGRICULTURE, SOLUTION A LA MIGRATION CLANDESTINE

JMA 2017 : L’AGRICULTURE, SOLUTION A LA MIGRATION CLANDESTINE

La ville de Jacqueville dans la région des Grands Ponts a abrité les festivités de la trente-septième édition de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) qui portait sur le thème : « Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural ». Organisée par l’Alliance Nationale pour l’Action contre la Faim (ANAFCI), en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), l’Organisation des Nations Unis pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), la JMA 2017 a été célébrée avant date le samedi 14 octobre 2017 avec diverses activités dont un panel d’experts.
Ainsi, au nombre des intervenants, M. Barry Abdoul Wahab, représentant du FIDA a révélé que le thème de cette édition est opportunément choisi, en vue d’inviter les décideurs et les acteurs du monde rural « à créer les conditions pour réaliser des investissements dans le milieu rural afin de retenir et de maintenir les populations sur place ».

JMA 2017 : L’AGRICULTURE, SOLUTION A LA MIGRATION CLANDESTINE
La FAO, à travers l’intervention de son Représentant Résident intérimaire, M. Pascal Sanginga a présenté quelques causes des déplacements des populations, à savoir, le changement climatique (inondation, sécheresse), les conflits, la pauvreté. Selon lui, il est également important que les politiques accordent une place de choix à la femme dans la chaine de valeurs au niveau de ce secteur à travers une politique dynamique d’autonomisation de la femme en vue d’atteindre l’objectif d’une amélioration des conditions de vie des familles, et donc, de l’ensemble des populations.
Le représentant du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), M. Kouassi Brédoumi, Directeur Général des Productions et de la Sécurité Alimentaire a relevé les dispositions prises par l’Etat de Côte d’Ivoire pour adresser certaines problématiques, notamment, le foncier rural avec la mise en place de l’Agence du Foncier Rural (AFOR). Les interventions des panelistes et des participants (Union africaine, UNESCO, etc) ont permis de mettre en relief quelques solutions pour fixer les jeunes dans leurs localités et freiner ainsi, la migration « négative ». On notera la nécessité de mettre en place des politiques pour moderniser l’agriculture afin qu’elle soit moins pénible et plus rentable pour les jeunes, de diffuser largement des supports présentant la réalité que vivent les africains en Europe et de lancer une véritable campagne média contre la migration. Il s’agit enfin et surtout, d’investir dans les milieux ruraux afin d’y améliorer les conditions de vie des populations, propositions largement partagées par Dr SIDIKI CISSE, Directeur Général de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER).
JMA 2017 : L’AGRICULTURE, SOLUTION A LA MIGRATION CLANDESTINE
Ce panel a été suivie par la cérémonie officielle parrainée par Mme Henriette Dagri Diabaté, Grande Chancelière de l’Ordre National et présidée par M. Mamadou Sangafowa Coulibaly, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural. Ce fut surtout l’occasion pour la Côte d’Ivoire de prendre connaissance de la déclaration de José Da Sylva, Directeur Général de la FAO. Dans son message, il relève que le nombre de personnes sous-alimentées croît, passant de 777 millions en 2015 à 815 millions en 2016 et que les conflits, notamment en Afrique (Nigéria, Soudan, Yemen) ont provoqué le déplacement de 64 millions de personnes, flux massif des populations qui n’avaient pas été constaté depuis la seconde guerre mondiale. C’est pourquoi, selon le DG de la FAO, il faut créer de grandes institutions de soutien aux initiatives entrepreneuriales des jeunes. Il compte également sur l’assistance pour l’accès aux semences et matériels agricoles pour rendre attractive l’agriculture.
La JMA fut aussi l’occasion pour le Ministre de rappeler que le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) a créé 2 millions d’emplois. Fort de ce succès le PNIA 2 est mis en place dans l’optique de pouvoir adresser des défis de l’agriculture ivoirienne. Puis, le Ministre a fait des dons aux producteurs de la région. Ce sont 50 tonnes d’engrais, 150 pulvérisateurs, 500 arrosoirs et 100 houes industrielles, le tout d’une valeur de 40. Millions de F CFA.
Rappelons que la Journée Mondiale de l’Alimentation est célébrée tous les 16 octobre. L’édition 2017 visait à susciter la conscience sur la migration qui fait l’actualité ces dernières années et qui malheureusement, est loin de connaître une baisse. Selon l’OIM, ce sont 13.000 ivoiriens qui ont été accueillis sur les côtes Italiennes.

DCRP

   Nous contacter